Guillaume ? Parle-nous de cette édition 2018 ?

  • Actualité
  • Revue de presse
  • Vidéo
  • Interview réalisé par Moreau, auteur et metteur au Festival en janvier 2018

    Guillaume, cette année je serai présent au Festival comme auteur avec  » Des idiots, nos héros », une pièce que je mets en scène, je m’en réjouis, mais toi , comment vas-tu depuis l’année dernière ?
    Je vais bien, merci. Je suis content en particulier de l’évolution du Festival.
    C’est la 13ème édition du Festival, comment trouves-tu les ressources pour continuer, tu as une énergie folle, comment fais tu?
    Le Festival c’est une équipe. Qui travaille toute l’année. En particulier notre Présidente, Elizabeth qui fait un travail dingue de structuration et de développement du Festival. Et le comité de direction : Jacques, Cyrielle, Hugo, Simon, Elisabeth[1]… Et toutes les personnes qui sur leur territoire, les comédiens et metteurs en scène en préparant leur spectacle, travaillent pour que ce Festival puisse exister… L’énergie est collective et partagée et c’est l’une des belles vertus de ce Festival…
    Que représente la cave pour toi?
    A titre d’imaginaire c’est un endroit dingue, plein de secrets, d’espaces où l’on peut se cacher… Mais je pense également à ce sociologue qui expliquait, il y a quelques années, que face à la déferlante libérale il faudrait faire des niches, s’y cacher pour laisser passer la vague…. Je pense beaucoup à cela en faisant ce Festival…
    Je sais que tu es aussi metteur en scène et chercheur, peux-tu nous dire si la cave est le lieu souterrain d’une réflexion profonde, une expérience en lien avec ta recherche, ton travail de metteur en scène ou est-ce autre chose?
    J’ai inventé ce Festival parce que je suis metteur en scène. Je me suis créé un cadre de travail, un lien direct avec le public afin d’y faire des créations de théâtre dans un dispositif de production que j’adore. Je pense beaucoup que produire un spectacle est une chose compliquée aujourd’hui. La concurrence est rude. Un marché s’est établi avec des règles pas toujours très claires… Depuis que je dirige des Festivals[2], je travaille comme je l’entends en ne dépendant que du public et des collectivités territoriales, ce qui finalement est plus simple….
    Pour nous mettre en appétit, peux tu nous donner quelques informations sur cette cuvée 2018 ?
    Il y aura beaucoup de créations d’auteurs contemporains avec certaines pièces écrites spécialement pour le Festival. J’en suis ravi. De nouveaux comédiens et metteurs en scène. Chacun ayant, comme toujours, une liberté absolue sur ce qu’ils proposent. De nouvelles villes, de nouvelles régions. Je crois pouvoir dire que notre Festival va bien, même très bien. Et cela me comble.
    Merci Guillaume

    [1] Comité de direction du Festival de caves 2018: Guillaume Dujardin directeur artistique, Cyrielle Cado assistante production , Hugo Dragone régisseur général, Simon Vincent auteur et metteur en scène, Elizabeth Pastwa présidente, Jacques Pithioud secrétaire, Elisabeth Mouquod, trésorière
    [2] Guillaume Dujardin a dirigé également pendant 9 années le festival « les Nuits de Joux ». Il inaugure en août prochain un nouveau festival de théâtre à Pamiers dans l’Ariège comme directeur artistique.

    Partager sur les réseaux sociaux :
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •