Archives de la 12ème édition (2017)
du 28 avril au 24 juin 2017

Lire la suite ...

Les Créations - 12ème édition (2017)

Mise(s) en scène :
  • Arlette

    D’après une œuvre Philippe Minaya / Compagnie Elvire 40 / Avec Martine Valette / Accompagnement musical : Julien Perugini / Régie lumière : Kévin Serrano et Mathieu Challa

  • Bêtes

    D’après Contre les bêtes de Jacques Rebotier / Avec Iris Richert  / Mise en scène : Aurélie Ianutolo et Flore Audebeau / compagnie L’Art Hache Scène (Bordeaux)

  • Célébration / Et Nous devînmes Infranchissables !

    Ecrit, mis en scène et joué par Valentine Cohen / Cie Mata-Malam

  • Chuintements

    Mise en scène de Clémentine Aubry et Natacha Roscio / Avec Aline Videau et Franck Boule / En coproduction avec le Collectif Mixeratum Ergo Sum

  • Ekphrasis / Lettre 81

    Ecriture, mise en scène, jeu / Sabrina Mellikèche

  • Et les poissons partirent combattre les hommes

    De Angélica Liddell / Mise en scène de Julien Barbazin / Avec Benjamin Mba / En coproduction avec la Compagnie les Écorchés (Dijon)

  • Ferdy

    D’après Ferdydurke de Witold Gombrowicz / mise en scène de Charly Marty / avec Maxime Kerzanet / collaboration artistique Simon Gras / en coproduction avec la Compagnie Les indiens (Lyon)

  • Gertrud

    D’après William Shakespeare / Mise en scène : Guillaume Dujardin / Avec : Marion Begin, Sarah Bosson, Adrien Darocha, Elsa Galassi, Zélie Gillet, Karine Guibert, Lucas Rahon

  • Hamlet

    D’après William Shakespeare / Mise en scène : Guillaume Dujardin / Avec : Marion Begin, Sarah Bosson, Adrien Darocha, Elsa Galassi–Brunet, Zélie Gillet, Karine Guibert, Lucas Rahon

  • Hommes et Femmes du Landais

    Interprétation et écriture : Michel Feynie / Mise en scène : Marwin Huguet, Michel Feynie / Direction chant : Sylvie Boucher / Direction chants occitans : Peire Boissière / Cie Nordack (Bordeaux)

  • Je brûle

    De et par Marie Payen / Co-invitation avec le Centre Dramatique National de Franche-Comté

  • L’Artiste et le Dire Vrai

    Texte de Michel Foucault /De et avec : Michel Richard / Conception lumière : Gaby Bouet

  • L’Histoire du Tigre

    De Dario Fo / Avec Jean-Philippe Hoffman

  • L’illetric

    De et mis en scène par Moreau / avec Anne-Laure Sanchez / en coproduction avec la Compagnie Moreau (Paris)

  • La conférence

    De Christophe Pellet / adaptation et mise en scène par Jean-Michel Potiron / avec Benjamin M’Ba / en coproduction avec la Compagnie Théâtre à tout prix (Besançon), cop. L’Arche Editeur.

  • La guerre n’a pas un visage de femme

    De Svetlana Alexievitch, traduit du russe par Galia Ackerman et Paul Lequesne / mise en scène d’Elisabeth Barbazin, assistant : Thomas Lepage, scénographie : Analyvia Lagarde / avec Sarah Bosson, Marie Champain, Adrien Darocha, Elsa Galassi, Karine Guibert, Anais Marty, Anne-Laure Sanchez / en coproduction avec le Collectif 7’ (Dijon)

  • La visite (De mes spectres…)

    D’après Mémoires d’un Névropathe de Daniel Paul Schreber / Simon Vincent / Damien Houssier / En coproduction avec la Compagnie Ce Que Peut l’Orage (Strasbourg)

  • La Voix Humaine

    De Jean Cocteau / Metteur en scène : Harold George / Avec Anaïs Godignon

  • Labo Ratoire (à hauteur de cave)

    Ecriture au plateau / Mise en scène : Gaëlle Hauger / Avec : Aurélie Bergier, Benjamin Blanquer, Remi Lapouble

  • Le bonheur des uns

    Spectacle inspiré des poèmes de Jacques Prévert, musique de Joseph Kosma / Mise en scène : Olivier Schlosser

  • Lentement

    De Howard Barker / mise en scène Julien Barbazin, assistante à la mise en scène Elsa Galassi / avec Marie Champain, Elisabeth Barbazin , José Drevon, Céline Morvan / en coproduction avec la Compagnie Les Ecorchés (Dijon)

  • Lepère – combat(s) choisi(s)

    De et avec Lucas Rahon / Mise en scène : Zélie Gillet

  • Livère

    Projet de Leslie Gruel / Texte de Stéphane Jaubertie / Mise en scène et jeu : Compagnie des Engivaneurs

  • Marthe

    D’après Pierre Bonnard et Marthe de Meligny, texte de José Drevon / mise en scène de Guillaume Dujardin / avec Marie Champain / en coproduction avec la Compagnie Mala Noche (Besançon)

  • Morgane Poulette

    De Thilbaut Fayner / mise en scène d’Anne Monfort / avec Pearl Manifold et la voix de Jean-Baptiste Verquin / Lumières Cécile Robin et Hugo Dragone / Création sonore Emmanuel Richier/ Scénographie : Clémence Kazémi / Stagiaire mise en scène: Marion Begin

  • Nouvelles poubelles des étoiles

    De et avec Charly Chanteur / en coproduction avec la Compagnie Les indiens (Lyon)

  • Nuits dans les jardins

    De et mis en scène par Serge Kribus / avec Anaïs Marty /et la participation de Emmanuel Emerich, violon / Yves-Laurent Taccola, piano / Haïk Gouchtchian, duduk / Jean-Charles Versari, ingénieur du son / enregistrement au Poptones Studio / en coproduction avec la Compagnie Les feux (Paris)

  • Où ?#4

    De et mis en scène par Louise Lévêque / avec Charly Marty / en coproduction avec la Compagnie Vivre dans le feu (Belfort)

  • Panurge

    D’après La Vie Treshorrificque du Grand Gargantua de François Rabelais / adaptation et mise en scène de Simon Vincent / avec Luc Schillinger / en coproduction avec la Compagnie Mala Noche (Besançon)

  • Paresse

    D’après Le droit à la paresse de Paul Lafargue et autres textes / mise en scène de et avec Maxime Kerzanet / en coproduction avec la Compagnie Science 89 (Nantes)

  • Père

    Texte de Jean-Christophe Brossard / Mise en scène : Jean-Christophe Brossard / Avec Valentin François, Paul Zavatta

  • Rabelais et les deux Anglaises

    D’après François Rabelais / mise en scène de Gilles Bouillon / dramaturgie de Bernard Pico / scénographie de Nathalie Holt / avec Léopoldine Hummel et Anaïs Marty / Lumière et régie générale Nicolas Guerrier / en coproduction avec la Compagnie Gilles Bouillon

  • Se rencontrer, Topor

    De et avec Maxime Kerzanet et Léopoldine Hummel / en coproduction avec la Compagnie Mala Noche (Besançon)

  • Sodome ma douce (La fille de Sodome)

    D’après Sodome ma douce de Laurent Gaudé / Mise en scène : Marion Begin /Avec : Sarah Bosson, Pauline Faivre, Karine Guibert

  • Temps universel +1

    De Roland Schimmelpfennig / Mise en scène de Anne Monfort / Avec Pearl Manifold / En coproduction avec la Compagnie Day for Night (Belfort)

  • Toussaint

    Mise en scène de Guillaume Dujardin / Avec Anaïs Mazan / En coproduction avec la Compagnie Mala Noche (Besançon) / Avec le soutien de la DRAC

  • Trans-Eurasienne

    Ar’ khan (Bordeaux) / Emmanuelle Troy

  • Est-il possible de tenter encore aujourd’hui une nouvelle aventure théâtrale ?

    Dans ce premier quart du XXIe siècle, alors que tout nous pousse à être pessimiste, triste et en manque d’imagination ? En 2017, nous célébrons les 70 ans de la Décentralisation dramatique. Il y a 70 ans, en effet, des comédiens ont quitté Paris pour aller s’installer à Colmar ou Saint-Étienne, afin de tenter de faire du théâtre autrement,pour un nouveau public. Avec eux, une aventure théâtrale extraordinaire commençait qui fait que 70 ans plus tard des théâtres ont été construits sur tout le territoire et qu’il existe des compagnies, des comédiens et des créations théâtrales dans tous les départements français. Quoiqu’on en dise, cette aventure a été, et est, magnifique, malgré tous les questionnements qu’elle peut susciter.

    Ce que nous ont appris nos pères, qu’ils se nomment Jean Dasté, Hubert Gignoux, Michel Saint-Denis, ou pour ma part Michel Dubois, c’est qu’il faut être inventif et audacieux et qu’il ne faut jamais avoir peur de l’avenir. Et si les contraintes, qu’elles soient politiques, financières ou morales sont fortes, il faut déployer encore plus d’énergie et d’imagination et, surtout, nul ne peut nous interdire de faire du théâtre, si nous en avons vraiment le désir. C’est sur ces postulats que nous avons inventé ce Festival de Caves. Sur un désir intense que nous avions de vouloir faire du théâtre autrement, dans des lieux secrets, pour un petit nombre de
    spectateurs et dans une liberté absolue de création, d’invention et d’imagination. Tout en s’interrogeant également sur la manière de faire notre métier : être le plus « collectif » possible et en mettant en partage nos énergies et nos moyens. Que nous soyons comédiens, régisseurs, écrivains ou metteurs en scène, nous travaillons pour notre « bien en commun » c’est-à-dire le Festival. Dans le monde individualiste et libéral qui est le nôtre, ce partage-là, c’est déjà quelque chose.

    Guillaume Dujardin

    télécharger la brochure 2017

    Partager sur les réseaux sociaux :
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •