Archives de la 13ème édition (2018)
Du 2 Mai au 30 Juin 2018

Lire la suite ...

Les Créations - 13ème édition (2018)

Mise(s) en scène :
  • 4.48 Psychose

    De Sarah Kane , trad. De Evelyne Pieiller / Mise en scène de Jean –Christophe Brossard / Avec Agathe Martin / Conception sonore Basile Ponceau / Cie Ipseite

  • Achtung! Kunst! Biologie!

    Ecriture, mise en scène, manipulation et jeu de Valentin François /Création sonore, manipulation et jeu de Léa Masson/ Musique, manipulation et jeu de Rémi Lapouble.

  • Chambres

    Chambres de Philippe Minyana / Mise en scène et jeu : Ingrid Bellut / Scénographie : Maureen Castera / Création musicale : Joël Simon

  • Comme je suis terrain vague

    Mise en scène de Simon Vincent / avec Anaïs Mazan / costumes Louise Yribarenn/ en coproduction avec la Cie Mala Noche

  • Des idiots nos héros

    De et mis en scène par Moreau / avec Anaïs Mazan et Anne-Laure Sanchez / assistance à la mise en scène Juliette Jeanmougin / costumes Louise Yribarren

  • Deux mots

    De Philippe Dorin / mise en scène Monique Hervouet / avec Anne-Laure Sanchez / en coproduction avec la Cie Banquet d’avril

  • Ellis Island

    De Georges Perce / mise en scène de Gilles Bouillon / adaptation de Bernard Pico / scénographie de Nathalie Holt / avec Camille Roy/ Lumière et régie générale Nicolas Guerrier / en coproduction avec la Compagnie Gilles Bouillon

  • Je ne suis pas jolie

    Texte d’Angelica Liddell / Mise en scène de Julien Barbazin / Avec Camille Roy

  • Juliette

    De William Shakespeare / adaptation et mise en scène de Charly Marty / avec Pauline Bertani et Charly Marty / costumes Louise Yribarren/ en coproduction avec la Cie Les Indiens

  • Juliette et les années 70

    Texte conception et jeu de Flore Lefebvre Des Noëttes

  • L’évènement

    Textes de Annie Ernaux / Montage et mise en scène de Léa François/ Avec Lola Jones, Fanny Scherer et Morgane Cornet.

  • La méduse démocratique

    Adaptation et mise en scène Anne Montfort / avec Damien Houssier / en coproduction avec la Cie Day-for-night

  • La prose du transsibérien

    De Blaise Cendrars / Illustrations Sonia Delaunay/ Lecture et mise en scène Jean-Philippe Hoffman / Percussions Julien Rousson / Scénographie Emmanuel Paxon Du Pasquier /Théâtre Tumulte (Neuchâtel)

  • La Soupe à la conspiration

    Création collective avec Kévin Jouan, Antoine Tissandier, Margaux Boisserand / Collectif La Naine Rouge.

  • La Supplication

    D’après La Supplication. Tchernobyl, chronique du monde après l’apocalypse de Svetlana Alexievitch / Lecture par Anne Charneau et Fabien Mairey

  • Le Salon de musique

    Avec Francis Passicos : Sitar, flûte, bol, conques, shruti box, tambours à tonnerre…

  • Les garçons ne pleurent pas

    De Julie Ménard / adaptation et mise en scène de Thibault Rossigneux / avec Charly Marty / en coproduction avec la Cie Les sens des mots

  • Loretta Strong

    De Copi / Mise en scène de Florent Barret- Boisbertrand / Avec Marie Champain

  • Programme Arkadia

    De Matej Hofmann / mise en scène de Sarah Gerber / avec Marie Champain et Damien Houssier / en coproduction avec Collectif TDM

  • X Destins

    Textes, mise en scène et jeu des étudiants de DEUST Théâtre – Université de Franche-Comté / accompagné par Christian Pageault, comédien et metteur en scène.

  • Avec le Festival de caves, nous avons créé un outil de travail dont dont nous rêvions.

    À savoir un lieu où des comédiens récurrents et fidèles rencontrent des metteurs en scène, pour des créations théâtrales, en toute liberté. Certes, les contraintes sont fortes : le lieu, le nombre d’acteurs, la légèreté de l’économie… Mais à l’intérieur de ces contraintes, comédiens et metteurs en scène font exactement ce qu’ils souhaitent. Aucun refus. Aux caves naissent des spectacles sans obligation thématique, temporelle ou interdiction esthétique. Rien n’est inadéquat. Tout peut être tenté. Cette liberté est au centre du projet. Metteurs en scène et comédiens s’emparent de cette liberté. Cette année, comme les autres, nous vous proposons, nous nous proposons, des pièces inédites, certaines sont écrites spécialement pour le Festival, d’autres déjà données sur des scènes sur-terraines, des adaptations, des montages, des expériences… Le monde et l’homme, l’amour, l’art, l’intimité et la politique seront représentés. Comment mieux comprendre le monde que de descendre sous la terre pour le regarder ? Nous ne nous imposons rien mais un esprit, un espoir tente de sortir de nos sous-sols. Celui d’une liberté. Une liberté de créer, de rêver, de pouvoir continuer à inventer. Inventer des projets nouveaux alors que tout semble avoir déjà été réalisé. Continuer à découvrir de nouvelles caves, de nouvelles communes et de nouveaux spectateurs. De nouveaux écrivains, de nouveaux metteurs en scène, de nouveaux comédiens. De nouvelles idées afin que nous puissions rester vivants. Que la grisaillerie ambiante ne nous rende pas ternes. Que nous continuions à nous amuser et à travailler. C’est cela, peut-être, le projet des Caves.

    La Direction artistique du Festival

    BROCHURE 2018

    REVUE DE PRESSE FESTIVAL DE CAVES 2018

    Photographies  Studio Marulaz, Patrice Forsans , 2018

    Partager sur les réseaux sociaux :
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •