Archives de la 14ème édition (2019)
Du 10 mai au 28 juin 2019

Lire la suite ...

Les Créations - 14 ème édition (2019)

Mise(s) en scène :
  • Au Show la philo !

    Au « show » la philo ! / De Henri-Charles Tauxe / Mise en scène Jean-Philippe Hoffman / avec Philippe Thonney / Théâtre Tumulte (Neuchâtel)

  • Baleine

    Texte et mise en scène de Simon Vincent / avec Anne-Laure Sanchez / coproduction Cie Mala Noche

  • Chère Nuit Gris Bleu

    De et avec Clément Delpérié,Thomas Delpérié / regards complices : Martina Raccanelli, Cedric Paga (Ludor Citrik),Jean-Baptiste Tur / Collectif Zavtra (Limoges)

  • Êtes-vous sûrs d’être vivants?

    Spectacle écrit, conçu et joué par Anna Bourillon et Alexia Leroy

  • Fragments

    De et avec Brigitte de Sousa / Compagnie des loups dans les murs (Bordeaux)

  • Imperium

    D’après L’Empire des signes de Roland Barthes / mise en scène Paul Benrahho / avec Juliette Mouteau et Justin Chassel

  • Intérieurs

    Texte et mise en scène de José Drevon / avec Guillaume Dujardin

  • J’ai jamais

    De Clémentine Aubry et Natacha Roscio /apport textuel Romain Le Roux / avec Natacha Roscio / Création son et lumière Marius Bichet / Collectif Mixeratum ergo sum en partenariat avec la Cie Les Marches de l’été / Résidence à l’Atelier des Marches ( Bordeaux)

  • L’Ecriture ou la vie

    De Jorge Semprun / mise en scène Guillaume Dujardin / avec Régis Goudot / coproduction Cie Mala Noche

  • L’Epopée humaine

    De et avec Jean Hays / compagnie Lodela & Musée cantonal (Blaye)

  • L’Illetric

    De et mis en scène par Moreau / avec Anne-Laure Sanchez / en coproduction avec la Compagnie Moreau (Paris)

  • L’Inachevé

    De et avec François Dubois

  • La Nuit juste avant les forêts

    De Bernard-Marie Koltès / mise en scène de Julien Barbazin / avec Julien Jobert / coproduction Cie Les Ecorchés

  • Laisse la s’éparpiller par les rafales un prochain soir

    D’après le texte Par les rafales de Valentine Imhof / mise en scène et jeu de Louna Loew / musique de Bryan Marie-Luce

  • Le Grand incendie

    Dramaturgie et mise en scène Tristan Piotto / textes et interprétation Anastasia Lebedeva, Zoé Klecka et Alexis Larrieu / Assistante mise en scène (reprise) Johanna Lafont / costumes et accessoires Emilienne Edmond / Maison Le Grand Incendie (Bordeaux)

  • Le Laboureur de Bohème

    De Johannes von Saaz /traduction et adaptation de Joëlle Valtério et Julien Barroche / mise en scène Julien Barroche / avec Olivia Seigne et Vincent Fontannaz / musique de Xavier Moillen / coproduction Compagnie Heureuse ( Lausanne)

  • Le Portrait

    De Nicolaï Gogol /Trad. Henri Mongault /Adaptation et interprétation Stéphane Bensimon / Théâtre de l’Hydre (Limoges)

  • Le Réveil d’un homme

    Variation à partir du « Rêve d’un homme ridicule  » de Fédor Doistoïevski / proposition scénique et textuelle d’Aurélia Guillet / Dialogue dramaturgique Arnaud Maïsetti / avec Thomas Champeau / Son Jérôme Castel
    coproduction Image et 1/2 (Paris)

  • Le Roi au masque d’or

    De Marcel Schwob / mise en scène Etienne Pommeret assisté de Pauline Bléron / avec Anaïs Mazan / costumes Louise Yribarren / coproduction Cie C’est pour bientôt

  • Les Séquestrés

    D’après le roman de Yanette Delétang-Tardif /interprétation et mise en scène de Camille Roy / avec la complicité de Simon Pineau

  • L’Amour est une région bien intéressante

    L’Ours et La Demande en mariage de Tchekhov / spectacle conçu et interprété par Anaïs Mazan et Thomas Champeau / coproduction Cie Mala Noche (Besançon)

  • Un coeur sous une soutane

    D’après Arthur Rimbaud/ création et interprétation de Nicolas Dufour / avec la complicité de Ghislain Montiel et Marie-Hélène Basset

  • Un pour la route

    Un pour la route / de Harold Pinter, adaptation française Eric Kahane / mise en scène Matthieu Creuze /

  • Depuis quatorze années, des comédiens se réunissent en mai et juin afin de donner naissance à une quinzaine de spectacles de théâtre imaginés pour le Festival de caves. Il est un des rares festivals français composé exclusivement de créations. Les caves – nos caves – sont des lieux où peuvent se jouer des textes qui ne trouveraient pas forcément leur place au-dessus de la terre. Dans ces souterrains, nous affirmons l’idée que rien n’est trop complexe, ambigu ou étrange pour être présenté à nos contemporains ; qu’il doit pouvoir rester des espaces dans lesquels tout peut être tenté en matière théâtrale ; qu’il n’est pas obligatoire de simplifier la pensée ou l’art pour comprendre le monde.
    Notre Festival – petit par la taille mais grand dans son ambition – se fonde sur une volonté de liberté accomplie pour les metteurs en scène, comédiens, écrivains qui viennent re-présenter. Et nous la revendiquons, cette liberté : qu’elle soit esthétique ou idéologique ; qu’elle prenne consistance dans des spectacles qui ayant pour origine des textes théâtraux, romanesques et autres, ou à travers des projets bâtis sur une simple idée prenant corps au fur et à mesure des répétitions. Tout peut être proposé !
    Le maître mot qui nous conduit chaque année à recommencer, c’est le mot confiance : une confiance absolue adressée, dans un même élan, aux créateurs et aux spectateurs. Et à chaque édition, une magie s’opère. Que nous jouions dans des villes-centres ou des villages, l’attention portée à nos spectacles permet à quelque chose de rare de se passer dans les caves : une vitalité de l’acte théâtral ; plus qu’une simple consommation culturelle : la vie, peut-être.

    Programme 2019  

    Additif au programme 2019

    Revue de presse 2019

    Partager sur les réseaux sociaux :
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •