.

Le réveil d’un homme
Dostoievski / Aurélia Guillet / Thomas Champeau

Variation à partir du "Rêve d'un homme ridicule " de Fédor Doistoïevski / proposition scénique et textuelle d'Aurélia Guillet / Dialogue dramaturgique Arnaud Maïsetti / avec Thomas Champeau / Son Jérôme Castel coproduction Image et 1/2 (Paris)
Lire la suite ...

Mise en scène :
Avec :
Edition(s) du festival :

Le Réveil d’un homme est une proposition qui s’inspire, principalement, du Rêve d’un homme ridicule de Dostoïevski et le met en dialogue avec d’autres écritures plus contemporaines (Heiner Müller, et Georges Perec). Nous y reprenons la trame proposée par Dostoïevski, à savoir l’histoire d’un homme qui veut se suicider mais qui, au lieu de se tuer, s’endort, fait un rêve et se réveille animé du désir de vivre. Fiction sur ce qui peut rendre espoir à un être pris dans la spirale d’un nihilisme solitaire.

A travers son rêve, cet homme fait l’expérience comme d’une énigme qui se révèle à lui et le fonde secrètement. Pour nous dégager de la religiosité 19ème siècle de l’auteur russe, nous avons cherché à actualiser ce dépassement de la pulsion de mort et de destruction. Le rêve que fait cet homme lui ouvre un espace de confrontation à lui-même. Il y fait l’expérience d’une « désidéalisation », qui n’est pas une résignation mais bien la reconquête de son sentiment d’existence.

Coproduction Festival de caves / Image ½ (Paris)

  • 2.4K
    Shares