.

L’écriture ou la vie
Jorge Semprun / Guillaume Dujardin / Régis Goudot

De Jorge Semprun / mise en scène Guillaume Dujardin / avec Régis Goudot / coproduction Cie Mala Noche
Lire la suite ...

Mise en scène :
Avec :
Edition(s) du festival :

Jorge Semprun, exilé espagnol à Paris, s’engage dans la Résistance dès 1942. Arrêté en septembre 1943, il est déporté au camp de concentration de Buchenwald. Il a vingt ans. Alors qu’il est encore au camp, Jorge Semprun s’interroge. Comment pourra-t-il raconter, à son retour, ce qu’il a vécu ou plutôt survécu à Buchenwald. L’hypothèse, avec d’autres compagnons, hypothèse qu’il vérifiera toute sa vie,  est : pour donner à comprendre il faudra « mentir », c’est-à-dire utiliser le truchement de l’art, être peintre, écrivain, cinéaste. Seule l’écriture, pour sa part, pourra tenter de faire saisir, un tant soit peu, à ceux qui ne l’ont pas vécu l’expérience concentrationnaire.

L’écriture n’est pas qu’un spectacle pour évoquer Buchenwald. Il est surtout un spectacle pour raconter l’« après », comment et pourquoi Semprun, Levi, Delbo, Antelme… ont écrit de la littérature, c’est à dire de l’art, pour réussir à transmettre leur expérience. Le récit ne suffisait pas. Il fallait y mettre de l’invention, de la forme, de l’imagination.

Coproduction : Festival de caves / Compagnie Mala Noche (Besançon)

Le chêne de Goethe/ dessin de Léon Delarbre, coll. musée de la résistance aide la déportation de Besançon