.

Testing Testing Test
Simon Vincent / Pierre-François Doireau

D'après les oeuvres de la Beat Generation / Mise en scène de Simon Vincent / Avec Pierre-François Doireau
Lire la suite ...

Mise en scène :
Avec :
Edition(s) du festival :

D’après les oeuvres de la Beat Generation                                                                                                                                         Conception et mise en scène de Simon Vincent  Avec Pierre-François Doireau  Costumes de Sigolène Petey

En coproduction avec la cie Cie que peut l’orage

Retiré, confiné dans sa cave, il – appelons le Jean – , se met pourtant sur la route. À la rencontre des artistes de la Beat Generation, il s’immisce dans les voyages, partage les engagements et reprend les expérimentations. Il reproduit, prolonge. Il écrit et met en voix. Il tente le cut-up et met son corps en jeu comme une performance. Il délire. Mais rien de lâche là-dedans, le contraire d’un isolement ou d’un retrait dans l’imaginaire. Un dynamisme, quelque chose de vivant. Peu importe qu’il soit ou non alcoolique, homosexuel, drogué. Qui peut dire que Jean n’est qu’un spectateur à l’abri, qu’un suiveur qui profite des expériences un peu « limite » de ces poètes délinquants et vagabonds ? Qui peut dire qu’il goûte « leurs délices et leurs poisons » sans rien risquer ? L’important, c’est que quelque chose passe ». L’épreuve de cette liberté créatrice, dans l’art, dans la vie. Il a beau être seul, « son désert est peuplé ». Et l’espace d’une heure, il abandonne son nom propre pour une vie en pensée. Une vie avivée et plus que personnelle. Quelque chose qui a la capacité de bouleverser, de faire bifurquer. Quelque chose qui fait aller au hasard, dans la joie.
Simon Vincent