.

Und
Howard Barker / Guillaume Dujardin / Anaïs Mazan

D'Howard Barker / Mise en scène de Guillaume Dujardin / Avec Anaïs-Marie Mazan
Lire la suite ...

Mise en scène :
Avec :
Edition(s) du festival :

D’Howard Barker (traduit par Mike Sens).

Une femme est là, elle attend. Elle est prête, elle a réuni toutes les conditions pour recevoir celui qu’elle aime, l’Autre, sans doute l’Unique, ce « masculin ». Elle croit en l’exigence de la beauté, en l’aristocratie, en l’absolu, elle se croit juste, bien placée, dominante. Mais l’homme qui est absent va la contraindre à se dévêtir de ses conventions, de son assurance. Et elle, elle lutte pour ne pas basculer, garder sa noblesse, ne pas perdre, se perdre elle-même. Barker écrit le déshabillage, la mise à nu – morale, physique, dans l’épreuve, dans l’amour … – pour explorer l’essence tragique de « l’être femme ». Laisser tomber le plastique pour la chair, le fabriqué pour l’authentique.

La cave joue à merveille avec ce texte : cette pièce isolée du monde où le personnage Und – le « et » allemand – s’est organisé un monde, cette pièce fermée, bouchée, dans laquelle elle ne peut être que profondément seule ; où tout est sensible et proche, où le souffle est palpable.

Cette pièce est un défi notamment pour la jeune comédienne que je suis mais aussi – et c’est ce que j’aime éperdument chez cet écrivain – parce qu’il requiert une exigence aiguë du comédien dans son travail. Le personnage est mis à l’épreuve de son désir, de sa solitude, de sa passion ; de manière intime le comédien l’est aussi.

Anaïs-Marie Mazan

  • 2.4K
    Shares

Article(s) de Presse de la création