Spectacle inspiré des poèmes de Jacques Prévert, musique de Joseph Kosma / Mise en scène : Olivier Schlosser

« Secouer la tête

pour dire non

secouer la tête

pour ne pas laisser entrer les idées des gens

Secouer la tête pour dire non

et sourire pour dire oui. »

Prévert, Maintenant j’ai grandi

Dans les années 20, une cave française. Une jeunesse d’après-guerre anime un cabaret. Entre chansons et poèmes, cinq acteurs vous proposent une descente dans les années folles, une époque qui peut faire écho à la nôtre si on l’écoute bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *