Trois personnages, trois colocataires, trois aveugles. Un soir, c’est la grande fête à la maison. Le salon devient un cabaret, un château hanté, un music-hall grotesque, une fiesta bariolée. Ils se retrouvent dans cette boîte de nuit, pour exister, pour danser, pour s’éveiller, raconter, chanter, rêver, écrire, créer, se remémorer, déclarer leurs amours, leurs fantasmes, leurs douleurs.

Photographie Virginie Quéant