Spectacle musical

Coproduction : Cie Mala Noche (Besançon)

Nous avons été surpris par le son de sa voix à la fin du film de Leos Carax Holy Motors. Nous avons aimé sa scansion son style sa liberté, sa sensibilité.

Il est à la fois populaire et secret. La seule tension que provoquent ces deux qualificatifs nous a donné envie de convoquer ce – poète musicien rien de tout ça autodidacte – dans une cave.

“J’ai toujours été atteint par le syndrome « Chambre de bonne » je pense qu’il n’y a que là qu’on peut vivre de grandes histoires d’amour. Ça peut être une cabane, un abri, un lieu pour embarquer. Ou alors dans sa CAVE, enfermé, à écouter de la musique.” Gérard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *